jeudi 6 juillet 2017

> Le poème du jeudi (#8)




le large
cette démesure de ta langue
au fond de moi

laisse-moi errer

ça sent le noyé la marge
le rat crevé

je t’offre ma soif
pour les coups à venir
pour l’étreinte de l’amant

pour certaines choses de la vie
il faut plus qu’un poème



Makenzy Orcel
in Anthologie de poésie haïtienne contemporaine. Poésie Points. 2015.


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire